Sélectionner une page

Devenir puéricultrice : études, salaires, reconversion, témoignage

Ceux qu'on a testés, Le métier de mes rêves

Découvrons ensemble le métier de puéricultrice (ou puériculteur, mais elles sont une grande majorité de femmes dans la profession) ! On a eu l’occasion de passer une journée entière avec Claire, infirmière puéricultrice en Gironde. Son interview complète est à retrouver en fin d’article ! Bonne lecture !

Les fonctions de la puéricultrice : description du métier et quotidien

La puéricultrice est une professionnelle de la petite enfance dont le rôle est de prendre en charge les enfants de la naissance jusqu’à l’âge de 3 ans. Elle a pour mission d’assurer leur bien-être physique, psychologique et social. Pour cela, elle réalise des bilans de santé, administre des soins, surveille leur développement, prévient les maladies et les accidents domestiques. Elle assure également l’accompagnement des parents dans leur rôle éducatif, les conseille sur l’alimentation, l’hygiène et les soins à prodiguer à leur enfant. La puéricultrice travaille dans des structures variées, telles que les crèches, les haltes-garderies, les maternités, les PMI (Protection Maternelle et Infantile), ou encore les services de pédiatrie des hôpitaux. Son quotidien est rythmé par la prise en charge des enfants, les échanges avec les parents, la gestion des plannings et la rédaction de rapports d’observations. La puéricultrice doit faire preuve de patience, d’écoute, de bienveillance et de réactivité pour garantir la sécurité et l’épanouissement des enfants dont elle a la charge.

Etudes et formations : comment devenir puéricultrice ?

Pour devenir puéricultrice, il faut suivre une formation spécifique suite à un diplôme d’infirmière ou de sage-femme. Les études comprennent des enseignements théoriques sur la petite enfance, la psychologie, l’alimentation, la santé, la législation et les sciences médicales. Des stages pratiques en crèches, maternités et autres structures sont également obligatoires. À l’issue de la formation, un diplôme d’État de puéricultrice est délivré. La formation continue permet quant à elle aux professionnels déjà en poste de se perfectionner ou de se spécialiser. La puéricultrice peut ainsi évoluer dans sa carrière en se spécialisant dans un domaine particulier, comme la pédiatrie, la prématurité ou la protection de l’enfance. En somme, pour devenir puéricultrice, il faut avoir une passion pour les enfants et une bonne dose de patience et de bienveillance, mais aussi avoir suivi une formation spécialisée de qualité.

Salaire et revenus : combien gagne une puéricultrice ?

Le salaire d’une puéricultrice varie en fonction de plusieurs facteurs tels que l’expérience, la région, la taille de la structure où elle travaille et sa qualification.
Exemple concret, Claire
En France, le salaire moyen d’une puéricultrice est d’environ 2 000 à 2 500 euros brut par mois. Toutefois, ce salaire peut augmenter considérablement en fonction des années d’expérience et des qualifications obtenues, comme le diplôme de cadre de santé ou de puéricultrice coordinatrice. Les primes et indemnités peuvent également augmenter le salaire, notamment les primes de nuit, de dimanche ou encore les primes de précarité. Enfin, il est important de noter que la puéricultrice peut choisir de travailler en tant que salariée ou en tant qu’indépendante, ce qui aura également un impact sur sa rémunération. Malgré des salaires variables, le métier de puéricultrice reste avant tout un métier de passion, où le bien-être des enfants est au cœur des préoccupations.

Quels sont les métiers liés au métier de puéricultrice ?

Voici le top 10 des métiers avec lesquels la puéricultrice peut être amenée à travailler :

  1. Pédiatre : le pédiatre travaille en collaboration avec la puéricultrice pour assurer le suivi médical des nourrissons et des jeunes enfants.
  2. Éducatrice de jeunes enfants : la puéricultrice et l’éducatrice de jeunes enfants travaillent ensemble pour assurer le bien-être et l’épanouissement des enfants en bas âge.
  3. Auxiliaire de puériculture : l’auxiliaire de puériculture assiste la puéricultrice dans la prise en charge des enfants.
  4. Sage-femme : la sage-femme et la puéricultrice collaborent pour s’assurer que les nouveau-nés reçoivent les soins appropriés et que les mères se rétablissent après l’accouchement.
  5. Psychologue pour enfants (aka pédo-psychiatre) : la puéricultrice travaille en collaboration avec le psychologue pour assurer le développement psychologique et émotionnel des nourrissons et des jeunes enfants.
  6. Orthophoniste : la puéricultrice travaille avec l’orthophoniste pour s’assurer que les enfants atteints de troubles de la parole reçoivent les soins appropriés.
  7. Kinésithérapeute pour enfants : la puéricultrice et le kinésithérapeute travaillent ensemble pour assurer le développement physique des nourrissons et des jeunes enfants.
  8. Diététicien(ne) : la puéricultrice travaille avec le diététicien(ne) pour s’assurer que les enfants reçoivent une alimentation équilibrée et adaptée à leur âge.
  9. Assistante sociale : la puéricultrice collabore avec l’assistante sociale pour assurer le bien-être des enfants en bas âge et de leur famille, notamment en cas de difficultés sociales ou financières.
    Et dixième métier ? Les autres puéricultrices !

Reconversion métier puéricultrice : c’est possible ?

Yes it is ! Mais pas sans formation bien sûr ! (Voir le paragraphe détaillant le cursus).
Le meilleur moyen de savoir si ce métier est fait pour vous ? Commencer par regarder le reportage métier que l’on a réalisé avec Claire ! Juste ci-dessous !

Témoignage d’une puéricultrice : on a interviewé Claire, infirmière puéricultrice dans le département de la Gironde

Tout est dit dans le titre ! Il ne vous reste plus qu’à regarder la vidéo ! Et si vous plait, à commenter, liker, partager… Bref, à nous aider à faire connaître ce merveilleux métier !

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Métiers similaires

Assistante dentaire : un métier complet envisageable à tous âges

Assistante dentaire : un métier complet envisageable à tous âges

MÉTIER AUXILIAIRE DE VIE : travailler comme auxiliaire de vie, formation, salaire, soins des personnes

MÉTIER AUXILIAIRE DE VIE : travailler comme auxiliaire de vie, formation, salaire, soins des personnes

Devenir ostéopathe : les études, le salaire… Céline nous parle ostéopathie !

Devenir ostéopathe : les études, le salaire… Céline nous parle ostéopathie !