Devenir boucher, un métier qui ne bénéficie pas d’une image très glamour.

Aujourd’hui, on découvre le métier de boucher en compagnie de Grégoire.

Psychologue au départ (oui oui, vous avez bien lu !), il décide de se reconvertir en tant que boucher. Aujourd’hui, il est à la tête de son commerce, le Garçon Boucher. Il nous parle de son quotidien, de la provenance de la marchandise, de sa collaboration avec le charcutier etc.

Comment devient-on boucher ? Quel est le salaire d’un boucher ? Trouve-t-on facilement du travail ? L’évolution du métier ces dernières années ? Et tout plein d’autres questions auxquelles vous aurez les réponses dans cette vidéo !

La vidéo sur ce métier est d’ores et déjà en ligne ! Et pour ceux qui préfèrent lire, c’est parti pour un résumé !

Épisode n°94
Boucher

Le boucher travaille les viandes crues. Il est beaucoup plus généraliste et travaille avec plusieurs viandes (bœuf, porc, veau, agneau, volaille…)
Le boucher achète les animaux en carcasses ou en quartiers, aux abattoirs, chez les grossistes ou dans des coopératives professionnelles. Il stocke, découpe et prépare la viande qu’il vend en magasin. La découpe des carcasses se fait à l’arrivée de la marchandise, au fur et à mesure de la semaine, il affine les morceaux.

Ce métier demande énormément de polyvalence, il faut connaître chaque pièce de viande afin de ne pas perdre de la marchandise.
Le contact avec la clientèle est important, encore plus dans une entreprise artisanale comme c’est le cas de Grégoire.
Le petit côté négatif de ce métier est de travailler souvent dans la chambre froide nous confie Grégoire. Les journées commencent tôt et se terminent souvent tard, néanmoins le midi, il y a une grosse coupure ce qui permet de récupérer.
Comme de nombreux métiers de bouche, le métier de boucher manque de bras. Les débouchés sont particulièrement importants dans les grandes surfaces et dans l’industrie agroalimentaire.

métier-technicien-d'-eau-tuyeaux

Quelle formation pour être boucher ? 🎓

On peut exercer ce métier après un CAP dans un CFA en 2 ans. Grégoire est issu d’une reconversion, sa formation a duré 1 an.
La formation se déroule en apprentissage, une semaine de cours, le reste en entreprise.

Durant cette formation, on va toucher aux techniques d’hygiène, l’anatomie des différentes viandes, sécurité au travail et tout plein d’autres choses encore.

Vous avez aussi la possibilité de poursuivre le CAP vers un BP. (brevet professionnel) Grâce au BP, vous maîtriserez les techniques managériales afin d’ouvrir sa propre boucherie.

Dans ce métier, vous pouvez aussi vous spécialiser en tant que boucher-charcutier-traiteur. Généralement, les bouchers possèdent plusieurs casquettes.

métier-technicien-exploitation-des-eaux
métier-technicien-des-eaux-tuyeaux

Salaire : combien gagne un boucher ?

À la sortie du CAP, pour 35h de travail, vous débutez à partir de 1 500€. Si vous êtes titulaire du BP, cela peut aller jusqu’à 1800€.
Aujourd’hui en tant que patron de sa boucherie. Grégoire se verse 2 200€, sachant qu’il a à sa charge un apprenti et un charcutier.

Comment se lancer en tant que boucher indépendant ?

Le plus important et l’étape la plus compliquée est de trouver un local. Il faut faire des demandes de financement afin de pouvoir monter son entreprise.
Par la suite, il faut s’équiper de matériels auprès des bons fournisseurs.
Monter son carnet de contact auprès des éleveurs afin de travailler avec eux en direct. Il faut se rendre sur les différents lieux d’élevage dans le but de voir que c’est en accord avec les valeurs que l’on souhaite véhiculer à travers l’entreprise.

Il est important de favoriser des producteurs locaux afin de limiter son impact environnemental et favoriser/développer l’économie locale.

métier-technicien-exploitation-des-eau-chateau-d-eau

Vous avez adoré découvrir ce métier ?

Si vous pensez que certaines personnes autour de vous peuvent être intéressées par ce métier, n’hésitez pas à leur partager notre article.
On vous propose de découvrir un autre métier de bouche, on passe du salé au sucré, qui est celui de pâtissier. 😉