Sélectionner une page

Devenir famille d’accueil : le témoignage d’un assistant familial ! Formation, salaire, reconversion…

Ceux qu'on a testés, Le métier de mes rêves

Dans la famille des métiers qui ont du sens, je demande : assistant familial ! Plus connu sous le nom de « famille d’accueil », ce métier – comme tous les métiers du social – est nécessaire (et il en manque aujourd’hui en France) ! On a passé une journée chez et avec Cédric, assistant familial depuis 6 ans, qui accueille chez lui, 3 petites filles depuis plusieurs années. Pour découvrir le témoignage de Cédric, RDV en fin d’article (interview vidéo !)

Le quotidien d’une famille d’accueil : quelles sont les missions de l’assistante familiale ?

Le quotidien d’une famille d’accueil peut être très varié, mais l’assistant.e familial.e a pour mission de garantir le bien-être et l’épanouissement des enfants placés sous sa responsabilité. Il.Elle doit leur offrir un environnement chaleureux et sécurisant, les aider dans leur développement physique, psychologique et social, et les accompagner dans leur scolarité. L’assistant.e familial.e est également responsable de la gestion de la vie quotidienne de la famille d’accueil : il ou elle doit assurer la préparation des repas, le suivi des soins médicaux, l’entretien du domicile et la gestion administrative liée à l’accueil des enfants. Enfin, les assistants familiaux travaillent en étroite collaboration avec les services sociaux, les établissements scolaires et les autres professionnels impliqués dans la prise en charge des enfants, pour garantir une prise en charge adaptée et coordonnée. Le quotidien d’une famille d’accueil est donc très impliqué et demande beaucoup d’engagement et de responsabilité, mais permet également d’offrir aux enfants placés un cadre de vie sécurisant et bienveillant, favorisant leur développement et leur épanouissement.

Agrément et formations : comment devenir famille d’accueil ?

Pour devenir famille d’accueil, il est nécessaire d’obtenir un agrément délivré par le Conseil départemental. Cet agrément est délivré après une évaluation de la capacité de la famille à accueillir un enfant, réalisée par un travailleur social (assistante sociale par exemple). Suite à l’obtention de cet agrément, il est important de suivre une formation spécifique pour devenir famille d’accueil (60 heures). Cette formation permet de comprendre les enjeux de l’accueil familial, d’acquérir des compétences dans la prise en charge des enfants et de se familiariser avec les aspects pratiques de l’accueil. Elle peut également permettre de mieux appréhender les différents aspects juridiques et administratifs liés à l’accueil d’un enfant.
Les formations peuvent être proposées par les services du Conseil départemental ou par des organismes de formation spécialisés. Enfin, il est important de souligner que la formation continue (240 heures) est également un élément important pour les familles d’accueil, afin de se perfectionner dans leur rôle et d’adapter leur prise en charge aux besoins des enfants accueillis.
Information importante : il est possible d’accueillir un premier enfant dés les 60 heures validées.

Salaire et revenus : combien gagne un assistant familial ?

Est-il nécessaire de préciser que le salaire ne doit pas être la motivation principale de ce métier ? Dans l’interview de Cédric (disponible en fin d’article), on lui a bien sûr posé la question et il nous a répondu.
Le salaires variant (notamment en fonction de si vous travailler pour un département ou une association), on ne vous donnera pas de fourchette, une fois n’est pas coutume (je crois bien que c’est le premier métier pour lequel on ne donne pas de fourchette !)

Psychologues, éducateurs… quels professionnels rencontrent les assistants familiaux ?

Au quotidien, un assistant familial est amené à rencontrer beaucoup de professionnels en lien avec les enfants qu’il accueille. En voici une liste :

  1. travailleurs sociaux : ce sont les professionnels qui évaluent la situation de l’enfant et de sa famille avant son placement en famille d’accueil, et qui assurent un suivi de l’enfant et de la famille d’accueil tout au long de la prise en charge.
  2. psychologues : ils peuvent être sollicités pour aider l’enfant ou la famille d’accueil à surmonter des difficultés psychologiques ou émotionnelles.
  3. éducateurs spécialisés : ils peuvent intervenir pour aider l’enfant à acquérir des compétences sociales et éducatives et pour accompagner la famille d’accueil dans la prise en charge.
  4. professionnels de santé : ils peuvent être consultés pour des examens médicaux ou des soins pour l’enfant, tels que des médecins généralistes, des pédiatres, des psychomotriciens, des orthophonistes, etc.
  5. enseignants : ils peuvent être en lien avec la famille d’accueil pour le suivi scolaire de l’enfant, notamment pour coordonner les absences et les retards éventuels.
  6. assistants maternels : ils peuvent être sollicités pour assurer la garde d’un enfant pendant une période de temps limitée si la famille d’accueil doit s’absenter.
  7. avocats : ils peuvent être impliqués dans le cadre d’une procédure judiciaire concernant l’enfant et sa prise en charge en famille d’accueil.
  8. médiateurs familiaux : ils peuvent intervenir pour faciliter le dialogue et la communication entre la famille d’accueil et la famille biologique de l’enfant.
  9. et bien sûr… les autres assistants familiaux : ils peuvent être en contact pour échanger sur leur expérience et partager des conseils.

Reconversion assistant familial : Peut-on devenir famille d’accueil à tout moment ?

Bonne nouvelle, il est possible de devenir famille d’accueil à tout moment, que l’on ait déjà travaillé dans le domaine de l’enfance ou non ! Que l’on soit en couple ou non. Que l’on ait des enfants ou non ! Bref, vous l’aurez compris, pas de prérequis particulier, si ce n’est réussir à obtenir l’agrément. Car oui, comme expliqué plus haut, pour pouvoir exercer cette profession, il est nécessaire d’obtenir un agrément délivré par le conseil départemental.

Témoignage famille d’accueil : on a interviewé Cédric, assistant familial en Gironde

C’est la fin de cet article ! Maintenant que vous en savez un peu plus sur la théorie, on vous laisse sur la pratique avec ce reportage d’une vingtaine de minute sur le quotidien de Cédric. Emotions garanties. Si la vidéo vous plait, partagez-la à vos proches, sur vos réseaux sociaux ou même par Whatsapp ou par mail, c’est ce qui nous aide à faire connaître ce si joli métier !

Commentaires

2 Commentaires

  1. Sandrine Coeuret

    Ce reportage a confirmé mon envie de devenir assistante familiale.
    Très beau reportage simple , naturel et sincère.
    Hâte de faire ce métier.
    Bravo à toutes ses personnes dévouées.

    Réponse
  2. fichaux irene

    très beau reportage , tout et beau et rose apparemment dans cette famille , mais je fais ce métier depuis 23 ans et les enfants d’aujourd’hui sont bien plus difficiles!!
    ils faut avoir beaucoup de patience et de temps .
    au bout de de 10 ans ,je me suis dit qu’il était temps de prendre des congés et ne pas culpabiliser.
    Je suis tout a fait d accord que c’est un métier qui joue avec l humain! souvent on nous écoute pas quand on rapporte certains faits. l’enfant est rendu aux parents pour etre replacer 3 mois plus tard. je peux vous dire que votre coeur s emballe, votre cerveau retourné, et vous ne pouvez rien y faire a part pleurer la journée et en faire des cauchemars la nuit .Je travaille avec la peur au ventre.
    c’est très difficile émotionnellement quand vous étes très attaché à l’enfant.
    bon courage à vous et bonne continuation
    Irene

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Métiers similaires

Devenir médecin généraliste : études, salaires, reconversion, témoignage

Devenir médecin généraliste : études, salaires, reconversion, témoignage

Métier bibliothécaire : la reconversion passion de Laurence

Métier bibliothécaire : la reconversion passion de Laurence

Métier éducateur canin : Nathalie nous raconte tous les secrets du métier !

Métier éducateur canin : Nathalie nous raconte tous les secrets du métier !