Sélectionner une page

Devenir éducateur à la Protection Judiciaire de la jeunesse : études, salaires, reconversion, témoignages

Ceux qu'on a testés, Le métier de mes rêves

Les youtubers Camille et Miguel vous font découvrir le métier d’éducateur PJJ

Nous avons récemment eu la chance d’interviewer deux éducatrices PJJ à Bordeaux. Dans cet article, vous trouverez des informations clés sur le métier d’éducateur (formation, salaire…) ainsi que le témoignage de nos deux professionnelles ! Bonne lecture !

Les missions de l’éducateur PJJ : description du métier et quotidien

Les éducateurs PJJ accompagnent des jeunes suite à des décisions de justice (des personnes mineures ayant commis des actes de délinquance ou devant être protégées sur décision d’un juge). Cet accompagnement peut se traduire de différentes manières et dans différents lieux (foyers, centres ouverts ou fermés, unités de jour… mais aussi tribunaux par exemple).

Voici quelques exemples des missions qu’effectue un éducateur PJJ au quotidien :
– Évaluer le comportement et le développement des jeunes en conflit avec la loi
– Accompagner et conseiller dans leur réinsertion, les jeunes placés, ainsi que leur famille
– Rédiger des rapports et des procédures dans le cadre d’affaires judiciaires
– Mettre en place des activités éducatives et des programmes de réhabilitation
– Travailler en collaboration avec d’autres professionnels de la santé et de l’éducation pour fournir un soutien aux jeunes

Les tâches de l’éducateur sont variées mais l’objectif est toujours le même : mettre son énergie à disposition des jeunes pour les aider à avancer, se reconstruire et s’insérer dans la société.

Etudes et formations : comment devenir éducateur PJJ ?

Il existe plusieurs parcours pour devenir éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse :

  • Il est possible de passer un concours (le prérequis est de détenir une licence, soit BAC+3) pour intégrer l’ENPJJ (Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse). L’école forme les éducateurs sur 18 mois et la formation est rémunérée
  • le concours pour entrer à la Protection Judiciaire de la Jeunesse est également accessible aux personnes qui sont déjà éducateurs spécialisés (dans ce cas, la formation est de 6 semaines)
  • pour les personnes pouvant justifier de 5 années d’expérience dans le médico-social, il est possible de passer le concours dit « 3ème voie »

Toutes les informations concernant la formation sont à retrouver sur le site lajusticerecrute.fr !

L’éducateur PJJ fonctionnaire vs contractuel ?

Une fois passé le concours évoqué ci-dessus, les éducateurs deviennent fonctionnaires du ministère de la justice. Cependant, il est possible d’entrer à la Protection Judiciaire de la jeunesse en tant que contractuel (en CDD donc). Pour cela, le prérequis est d’avoir un BAC+3 et une formation dans le social en tant qu’éducateur ou autre travail en lien avec les jeunes.

Un point important : les fonctionnaires bénéficient de la sécurité de l’emploi !

Salaire et revenus : combien gagne un éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse ?

La formation pour devenir éducateur PJJ est rémunérée à hauteur de 1700 euros nets mensuels pendant 18 mois. Une fois en poste, les salaires varient de 1700 à 3000 euros net mensuels, en fonction de l’ancienneté, du lieu d’intervention et des caractéristiques du poste (astreintes de week-end, de nuit…).

Quels sont les métiers liés au métier d’éducatrice ou éducateur PJJ ?

Les éducateurs sont amenés à travailler en collaboration avec de nombreux autres métiers. En voici une liste non exhaustive :
– Assistant social
– Juges, avocats et autres professions liées à la justice
– Médiateur familial
– Psychologue
– Éducateur spécialisé
– Travailleur social
– Éducateur sportif
– Conseiller en orientation scolaire et professionnelle
– mais aussi divers chefs d’entreprises (entreprises dans lesquelles sont intégrés certains jeunes suivis)…

Reconversion métier éducateur : c’est possible ?

Oui oui oui ! On peut envisager la carrière d’éducateur PJJ à tout âge ! Une expérience dans le médico-social ou au contact d’enfants ou de jeunes personnes est bien sûr un plus pour envisager cette carrière. L’essentiel étant la motivation et l’envie de mettre son énergie au service de jeunes qui ont besoin de vous !

Témoignage de deux éducatrices PJJ : on a interviewé Fatiha et Gwladis, éducatrices à la Protection Judiciaire de la Jeunesse

Témoignage de deux éducatrices PJJ : on a interviewé Fatiha et Gwladis, éducatrices à la Protection Judiciaire de la Jeunesse

Vous souhaitez en savoir plus sur le métier d’éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse ? RDV sur le site lajusticerecrute.fr !

Commentaires

1 Commentaire

  1. RICHARD

    J’aimerais changer de métier et m’orienter vers la protection de l’enfance pour plusieurs raisons…

    Cependant je ne sais pas comment m’y prendre , vivons en Polynésie Française sur tahiti, je vois les difficultés rencontrées par les familles, je vois des enfants qui ne sont pas heureux dans leurs familles, souvent victimes de maltraitance ou encore d’attouchement au sein même du cocon familial (problème majeur en Polynésie française) et j’aimerais donc m’orienter vers ce métier car je ne supporte pas de voir des enfants souffrir… ces enfants n’ont rien demandé.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Métiers similaires

MÉTIER AUXILIAIRE DE VIE : travailler comme auxiliaire de vie, formation, salaire, soins des personnes

MÉTIER AUXILIAIRE DE VIE : travailler comme auxiliaire de vie, formation, salaire, soins des personnes

D’assistante d’agent artistique à coach de vie, Delphine nous raconte sa carrière, des paillettes aux pépites

D’assistante d’agent artistique à coach de vie, Delphine nous raconte sa carrière, des paillettes aux pépites

Métier éducateur canin : Nathalie nous raconte tous les secrets du métier !

Métier éducateur canin : Nathalie nous raconte tous les secrets du métier !