Aujourd’hui nous vous faisons découvrir un beau métier, (de plus en plus) indispensable, qui demande de nombreuses années d’études et une implication humaine et émotionnelle particulièrement fortes. J’ai nommé, le métier de psychiatre.

Miguel et moi avons eu l’immense privilège de tourner au coeur du centre hospitalier Charles Perrens à Bordeaux. Marie y est psychiatre depuis plusieurs années et a accepté de nous parler de son métier en toute transparence : comment devenir psychiatre ? A quoi ressemble son quotidien ? Quelle est la différence entre un psychiatre et une psychologue (et un psychanalyste ? Et un psychothérapeute) ? Combien gagne un psychiatre ?

Pour être honnêtes, on s’attendait à entrer dans un univers très sérieux, très “grave” vu le métier de Marie. Elle passe quand même ses journées à rencontrer des personnes en souffrance, à soigner des troubles psychiques, des troubles du comportement, des troubles alimentaires, de l’anxiété… On imaginait donc rencontrer une personne froide et dure ! Et bien c’est tout le contraire ! Marie est rayonnante, drôle, punchy… et c’est le cas de la plupart des personnes qui travaillent en HP (hôpital psychiatrique) apparement ! Les journées sont difficiles, oui, mais c’est une raison de plus pour cultiver la joie de vivre, les bonnes relations avec les collègues, faire du sport, boire l’apéro… bref, vivre !

Avec Marie, nous avons donc évoqué le coeur de son travail de psychiatre, son quotidien, la manière dont elle arrive à jongler entre empathie et détachement mais aussi l’état de la psychiatrie en France ou encore les idées reçues du métier de psychiatre. J’avais toujours entendu dire que les psychiatres étaient des prescripteurs de médicaments plus que des thérapeutes, je n’ai donc pas hésité à lui poser la question ! Et vu que Marie est sans filtre, elle n’a pas non plus hésité à me répondre ! Discussion passionnante à découvrir dans la vidéo !

Les psychologues, psychiatres et autres psychothérapeutes peuvent partager des méthodes thérapeutiques communes (encore que.) mais une chose est propre au psychiatre : il peut prescrire des médicaments (anxiolytiques, antidépresseurs…) c’est un fait. Cela ne l’empêche pas de prendre (comme tout thérapeute), du temps pour chaque patient, pour l’écouter, le comprendre et chercher avec lui le “comment aller mieux” comme elle dit !

Bref en résumé, une belle surprise pour Miguel et moi (on a tellement aimé qu’on remet ça la semaine prochaine avec le métier “d’infirmière psychiatrique, c’est vous dire si on était bien la-bas !).

Pour finir, comme d’habitude : n’hésitez pas à partager nos contenus (vidéos Youtube, posts sur les réseaux sociaux ou même cet article) ! Plus vous partagez nos contenus, plus cela nous aide à découvrir d’autres métiers !

Si vous avez envie de nous raconter votre parcours professionnel, que vous soyez “métier passion” ou plutôt “reconversion”, envoyez-nous un petit mail ou contactez-nous sur Instagram, on est toujours à la recherche de professionnels passionnés et prêts à transmettre !