Quels sont vos talents ? Qu’est ce qui vous rend unique ? Quel talent pourriez-vous valoriser lors d’un entretien ou quel talent pourrait vous orienter sur un chemin professionnel qui vous épanouit ?

Prêt à mieux vous connaître ? Suivez-moi :

Idée reçue numéro 1 – « je n’ai pas de talent »

« Qu’est ce que je sais faire mieux que les autres ? » Vous n’avez pas (encore) de réponse à cette question ? Cela ne signifie pas que vous n’avez pas de talent, mais plutôt que vous ne l’avez pas encore identifié ! L’objectif de cet article va être de vous aider à prendre conscience de votre ou vos talents, ce « p’tit truc en plus » qui fait de vous une personne spéciale, destinée à un avenir étonnant.

Idée reçue numéro 2 – « un talent est un don »

Faux ! Certains talents sont innés, mais la plupart sont des capacités que les personnes travaillent depuis l’enfance ou l’adolescence, (ou plus tard) ! Bonne nouvelle, un talent ça peut s’acquérir ! Au boulot !

Idée reçue numéro 3 – « le talent suffit »

Un talent n’a de valeur que si on l’exprime. Et pour exprimer son ou ses talents il faut « maîtriser ses instruments d’expression ». Un pianiste ou un pâtissier talentueux n’iront pas plus loin que les autres s’ils ne travaillent pas avec ténacité et passion. Alors au boulot !

Comment découvrir ses propres talents : la maïeutique

Qu’est ce que la maïeutique ?

A – La maïeutique consiste à faire accoucher les esprits de leurs connaissances. Elle est destinée à faire exprimer un savoir caché en soi
B – La maïeutique est un mot classe pour briller dans les diners
C – La maïeutique est un ensemble de méthodes de questionnements qui amènent à réfléchir sur une idée ou particulier ou sur soi même
D – La réponse D

(Indice : il n’y a qu’une seule mauvaise réponse dans ce quiz).

Est-ce vraiment au pied du mur qu’on voit le mieux le mur ? Non. Plus on s’éloigne, plus on s’offre l’opportunité d’avoir une vision plus globale du mur et de son contexte. Et bien la maïeutique, c’est un peu pareil : aider, à travers des méthodologies, à changer de point de vue.

Ready ? Go !

5 exercices pour identifier vos talent

Exercice 1 – « Sacré gamin ! »

L’idée ici, c’est de se replonger dans votre enfance pour réfléchir aux choses que vous aimiez faire, souvent, que vous faisiez bien et avec facilité, que vous aimiez montrer ou enseigner à votre entourage…

La question à se poser est donc « Quel était mon truc spécial (ou mes trucs spéciaux) quand j’étais enfant ? »

Prenez le temps de répondre à cette question. Sur plusieurs jours/semaines s’il le faut (ça prend du temps de se replonger dans sa mémoire ;-)). Et surtout, dans la mesure, du possible, demandez à vos proches (parents, frères ou sœurs, amis d’enfance…) de répondre également à cette question : il y aura peut être des évidences que vous retrouverez dans votre réponse et dans les leurs.
Mais là où ça va devenir intéressant, c’est sur les différences que vous observerez sur les réponses de chacun : celles-ci feront certainement remonter en vous des souvenirs perdus liés à des talents que vous pourriez bien avoir enfoui…

Exercice 2 – « Passion bachotage »

Je retiens très mal les visages et les noms des personnes (pas très pratique au quotidien…). En revanche, au bout de deux-trois écoutes d’une chanson, j’ai retenu la mélodie du chant et la majorité des paroles. Lorsque je consulte Facebook et les articles que mes amis ont partagés, je ne clique jamais sur les articles traitant de politique. En revanche, je suis friande de tous les articles qui touchent aux neurosciences.
C’est un fait, il y a certaines choses que l’on appréhende et que l’on apprend plus facilement (et avec plus de plaisir) que d’autres.

Je vous invite donc à vous poser ces questions :
En tant qu’adulte ayant terminé mes études, qu’est ce que j’aime apprendre ? Qu’est ce que j’apprends vite et facilement ? Qu’est ce que je choisis de continuer à apprendre ?

Exercice 3 – « Le hold up »

C’est une expression qu’on entendait beaucoup lorsque les résultats d’examens tombaient : « alors là, j’ai fait un holp up ! ». Comprenez : je n’ai peu ou pas révisé pour ce partiel et j’ai pourtant obtenu un 17/20. Et oui, c’est injuste mais certains ont plus de facilités sur certaines matières. Certains ont les mots qui viennent tous seuls lorsqu’ils s’agit d’écrire, d’autres adorent organiser des évènements, d’autres encore sont les rois de l’éloquence ou de la négociation.

Et vous dans quels cas pourriez-vous dire « sur ce coup là, j’ai fait un hold up ! » ?

Exercice 4 – « Oh c’est 3 fois rien ! »

Vous arrive-t-il parfois (ou vous est-il arrivé par le passé, même dans votre enfance) d’être félicité par des membres de votre entourage alors que vous n’avez pas du tout le sentiment d’avoir fait un effort particulier ou quelque chose de spécial ? Félicitations, il s’agit peut être d’un talent caché !

A vous de le découvrir : dans quelles situations des personnes de votre entourage pourrait-elle vous dire « Bravo, c’était incroyable !» ?

Exercice 5 – « C’est ni fait, ni à faire ! »

Une personne autour de vous a fait quelque chose et vous savez en votre fort intérieur que cela n’a pas été fait correctement, que cela aurait pu être optimisé, pensé différemment, pour être plus efficace/agréable/logique… Pourtant, cela vous semble évident, et vous avez du mal à comprendre que la personne soit passée à côté d’une évidence telle.
Ce que j’ai écrit ci-dessus vous parle ? Posez-vous et essayez de revivre ces moments en vous observant. Auriez-vous vraiment eu un élément intéressant à apporter (ou s’agissait-il simplement d’orgueil) ? Si oui, creusez, il pourrait bien là d’agir d’un talent !

Bien, vous êtes maintenant en possession d’une petite boite à outils vous permettant de découvrir ou re-découvrir vos talents ! Profitez-en et faites-en profiter vos proches. Trouver ses talents, c’est l’une des premières étapes dans la quête de connaissance de soi, de ses goûts, de ses vocations…

Si vous souhaitez aller plus loin dans les recherches de vos talents, je vous recommande l’ouvrage « Le livre pour découvrir vos talents » de Thierry Dubois aux éditions Eyrolle dont je me suis inspirée pour rédiger cet article.