Sélectionner une page

Devenir esthéticienne : études, salaires, reconversion, témoignage

Ceux qu'on a testés, Le métier de mes rêves

On a passé une journée avec Margot, esthéticienne à Bordeaux, chez Soin de Soi, un salon d’esthétique et de bien-être (situé à Gradignan, en Gironde). L’occasion idéale pour lui poser toutes les questions que nous avions sur son métier : comment devenir esthéticienne ? Combien gagne une esthéticienne ? Dans quels types d’établissements peut-elle travailler ? Qu’est ce qu’elle aime dans son métier (mais aussi, qu’est ce qu’elle aime moins). C’est parti !

Les missions de l’esthéticienne : description du métier et quotidien

L’esthéticienne est une professionnelle de la beauté qui se consacre à aider ses clientes à améliorer leur apparence et leur bien-être. Elle travaille généralement dans des spas, des salons de beauté ou des centres de bien-être et peut offrir une variété de services tels que des soins du visage, des épilations, des manucures et des pédicures. Les esthéticiennes doivent être qualifiées et compétentes dans l’utilisation de diverses techniques et équipements de soins de beauté, ainsi que dans la gestion des clients et des rendez-vous. Le quotidien d’une esthéticienne est très varié et peut impliquer des consultations avec les clients, des préparations de produits et de matériel, des séances de soins de beauté, la tenue de registres et de comptes rendus, ainsi que la gestion des plaintes et des problèmes. Les esthéticiennes doivent être très organisées et avoir d’excellentes compétences en communication pour assurer le bon déroulement de leur travail.
Entrons dans le détail !

Etudes et formations : comment devenir esthéticienne ?

Pour devenir esthéticienne, il est nécessaire de suivre une formation spécifique. Cette formation peut varier en fonction du pays dans lequel on souhaite exercer, mais elle est généralement proposée dans des écoles de beauté ou des centres de formation professionnelle. Les études peuvent durer de quelques mois à deux ans et peuvent déboucher sur différents niveaux de certification ou de diplôme (CAP, BTS…).
Les cours comprennent généralement des enseignements théoriques sur l’anatomie et la physiologie de la peau, les différentes techniques de soins de beauté, les normes d’hygiène et de sécurité, ainsi que des formations pratiques sur l’utilisation des équipements et des produits de beauté. En plus de la formation initiale, les esthéticiennes doivent souvent suivre des formations complémentaires pour se tenir informées des dernières tendances et innovations dans leur domaine. Une fois diplômées, les esthéticiennes peuvent choisir de travailler pour des entreprises de beauté ou de bien-être, ou d’ouvrir leur propre entreprise.

Devenir esthéticienne en autodidacte et sans diplôme : c’est possible ?

La réglementation en matière de soins de beauté peut varier selon les régions et les pays : en France, par exemple, les esthéticiennes autodidactes ne sont pas autorisées à pratiquer. Il est donc imposé de suivre une formation professionnelle pour acquérir les compétences et les connaissances nécessaires à la pratique de ce métier. Cela permet également de se doter d’un diplôme et d’une certification reconnus (voir le paragraphe précédent), ce qui ne sera que bénéfique pour établir une réputation et une clientèle fidèle.

Salaire et revenus : combien gagne une esthéticienne ?

Le salaire d’une esthéticienne varie en fonction de plusieurs facteurs tels que l’expérience, la région, le type d’entreprise pour laquelle elle travaille et le nombre d’heures travaillées. Selon les données de 2021, en France, le salaire moyen d’une esthéticienne est d’environ 1700 euros bruts par mois. Cependant, ce salaire peut varier considérablement en fonction de l’expérience et de la spécialisation de l’esthéticienne. Les esthéticiennes débutantes peuvent gagner entre 1200 et 1400 euros par mois, tandis que les esthéticiennes expérimentées et spécialisées peuvent gagner jusqu’à 2500 euros ou plus. Les esthéticiennes peuvent également gagner des pourboires de la part de leurs clients, ce qui peut augmenter leur revenu mensuel. Enfin, de nombreuses esthéticiennes choisissent de travailler à leur compte, ce qui leur permet de fixer leurs propres tarifs et de définir leur propre revenu.

Reconversion métier esthéticienne : comment faire ? Par où commencer ?

Il est tout à fait possible de faire une reconversion professionnelle pour devenir esthéticienne. Pour cela, il est important de suivre quelques étapes clés. Tout d’abord, il est nécessaire de se renseigner sur les formations et les certifications nécessaires pour devenir esthéticienne, afin de pouvoir acquérir les compétences nécessaires. Ensuite, il est conseillé de suivre une formation professionnelle en esthétique, qui peut être proposée dans de nombreux centres de formation professionnelle ou d’écoles d’esthétique. Une fois la formation terminée, il est recommandé de travailler dans un salon de beauté ou un spa pour acquérir de l’expérience et se familiariser avec le travail quotidien d’une esthéticienne. Enfin, les esthéticiennes peuvent également envisager de se spécialiser dans un domaine particulier de l’esthétique, tels que la dermatologie esthétique ou la gestion de spa, pour élargir leurs perspectives de carrière et obtenir des certifications supplémentaires. En somme, une reconversion pour devenir esthéticienne est tout à fait possible, mais nécessite une formation professionnelle et une expérience pratique pour réussir dans ce domaine.

Qu’en est-il des esthéticiennes qui souhaitent se reconvertir dans un autre métier ?

Pour les esthéticiennes qui cherchent à se reconvertir, il existe plusieurs options à considérer. Tout d’abord, il est important de réfléchir à ses intérêts et compétences, ainsi qu’aux métiers qui pourraient correspondre à ses aspirations professionnelles. Ensuite, il est recommandé de se renseigner sur les formations et les certifications nécessaires pour se lancer dans un nouveau domaine. Les esthéticiennes peuvent également envisager de se spécialiser dans un domaine spécifique de l’esthétique, comme la dermatologie esthétique ou la gestion de spa, pour élargir leurs perspectives de carrière. Il est également utile de réseauter et de se connecter avec des professionnels du secteur, ce qui peut fournir des informations précieuses sur les opportunités de travail et les formations. Pour commencer la reconversion, les esthéticiennes peuvent également envisager des stages ou des programmes de mentorat pour acquérir de l’expérience dans leur nouveau domaine d’intérêt. Enfin, il est important de garder une attitude positive et de rester motivé tout au long du processus de reconversion, qui peut prendre du temps et demander de l’effort.

Quels sont les métiers liés au métiers d’esthéticienne ?

Le métier d’esthéticienne peut mener à différents métiers liés au domaine de la beauté et du bien-être. Les métiers les plus courants liés à l’esthétique sont les suivants :

  • Le métier de conseillère en beauté, qui consiste à aider les clients à choisir les produits de beauté adaptés à leurs besoins et à leurs préférences.
    Le métier de maquilleur ou maquilleuse, qui consiste à appliquer du maquillage pour des événements tels que des mariages, des séances photo ou des défilés de mode.
  • Le métier de styliste ongulaire, qui consiste à réaliser des manucures et des pédicures professionnelles.
  • Le métier de masseur ou masseuse, qui consiste à effectuer des massages pour aider les clients à se détendre et à réduire le stress.
  • Le métier de spécialiste en épilation au laser, qui consiste à utiliser des équipements spéciaux pour éliminer les poils indésirables de manière permanente.
  • Enfin, les esthéticiennes peuvent également se spécialiser dans des domaines spécifiques tels que la dermatologie esthétique, la cosmétologie, la gestion de spa ou la formation en esthétique. Les possibilités de carrière sont donc variées pour ceux qui travaillent dans le domaine de l’esthétique.

Témoignage d’un.e esthéticienne : on a interviewé Margot, esthéticienne à Bordeaux chez Soin de Soi

La vidéo ci-dessous est une mine d’or : Margot nous parle de son métier, sans tabou ni langue de bois ! Les avantages et inconvénients du métier d’esthéticienne, son quotidien, les soins qu’elle préfère effectuer, ceux qu’elle aime moins… et même les sujets de conversation avec les clients qui varient en fonction des soins (incroyable !). Bref, une vidéo incontournable sur le métier d’esthéticienne, à partager sur vos réseaux 😉

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Métiers similaires

MÉTIER FAÇADIER : travailler sur l’isolation thermique par l’extérieur et la rénovation énergétique

MÉTIER FAÇADIER : travailler sur l’isolation thermique par l’extérieur et la rénovation énergétique

Devenir ingénieur agronome en semences

Devenir ingénieur agronome en semences

MÉTIER MAÇON : formation, salaires en maçonnerie, neuf vs rénovation, artisans

MÉTIER MAÇON : formation, salaires en maçonnerie, neuf vs rénovation, artisans