Vous l’aurez sans doute remarqué, nous ne sommes plus deux mais trois chez Maintenant j’aime le lundi ! En effet, Gigi, une petite chienne croisée Jack Russel et labrador nous a rejoint en juillet !

Dés son adoption, j’ai souhaité me rapprocher d’un éducateur canin pour apprendre les bonnes habitudes à enseigner à mon chiot : c’est comme ça que j’ai rencontré Nathalie, éducatrice canine à Bordeaux.

Nathalie a passé son BP d’éducateur canin en lycée agricole il y a quelques mois pour être diplômée d’état avant de lancer son entreprise d’éducation canine selon la méthode positive (en opposition à la « méthode traditionnelle », elle nous explique tout ça dans la vidéo ;)).

Quelles sont les études ou les formations pour devenir éducateur canin ?

Vous le découvrirez, il existe deux voies, dont l’une est… comment dire… express ! Je ne vous en dis pas plus ici mais vous le découvrirez, Nathalie nous a détaillé le brevet professionnel éducateur canin et la CCAD : Attestation de connaissance pour animaux domestiques.

En quoi consiste le métier d’éducateur canin ?

Eduquer des chiots/chiens bien sûr mais plus précisément : Nathalie conseille des personnes qui souhaitent adopter un chien (quelle race, quel profil de chien pour quel humain en fonction de son type de vie, d’habitation, de caractère…), effectue des bilans comportementaux, prodigue des conseils d’éducation canine à travers des séances personnalisées… Bref, elle accompagne des binômes « humain chien » pour les aider à trouver leur équilibre et leur apprendre à vivre ensemble dans le respect et le bonheur de chacun !

Mon debrief

L’image que j’avais d’un éducateur canin ? Un dresseur canin qui donne des conseils pour dresser son chien (bon je caricature un peu, je l’avoue !). Au final, la chose la plus marquante c’est le chiffre suivant :

Dans la démarche de l’éducation canine, un éducateur canin passe 20% de son temps à éduquer un chiot ou un chien, et … 80% à éduquer / conseiller l’humain ! Alors, aux personnes qui envisagent ce métier pour passer 12 heures par jour à câliner des petites bestioles d’amour, passez votre chemin (quoi que j’ai lu que le BP éducateur canin permettait également d’ouvrir pension canine ou élevage canin… mais c’est un autre sujet que nous n’avons pas abordée avec Nathalie !).

Le métier d’éducateur canin requiert pas mal de qualité plutôt variées : aimer les animaux évidemment, mais aussi les humains, faire preuve de patience, d’empathie, de psychologie pour faire passer les bons messages, ne pas être allergique à l’administratif (beaucoup de rapports de RDV à taper sur ordi + bien sûr toute la paperasse que demande une entreprise !), supporter les léchouilles, les poils de chien, les pipis (à oui c’est de sutie moins glamour, mais c’est aussi ça le quotidien avec des animaux domestiques) !

En bref, une super journée passée avec Nathalie ! Beaucoup de choses apprises pour Gigi comme pour moi et l’envie de passer encore plus de temps avec ma fripouille d’amour (Gigi hein, pas Miguel !) pour lui inculquer les bonnes bases qui permettront une vie cool et joyeuse pour elle comme pour moi !

Le backstage

Les coulisses