Sélectionner une page

Devenir développeur de jeux vidéos : études, salaires, reconversion, témoignage

Le métier de mes rêves, Ceux qu'on a testés

Comment devient-on programmateur de jeux vidéo ? A quel salaire peut-on s’attendre ? Est-ce qu’on trouve du travail facilement dans les studios de jeux vidéo ? On a passé une journée avec Maxime, développeur et créateur de jeux vidéos ! Maxime nous dresse un portrait complet et honnête (attention aux désillusions) de son métier ! C’est parti !

Quelles sont les missions du développeur de jeux vidéo ? Journée type/semaine type ?

En quoi consiste le métier ? Le développeur de jeux vidéo, aussi connu sous le nom de programmeur de jeux vidéo, est au cœur de la création d’un jeu. Sa mission principale est de donner vie aux idées créatives à travers le code. Cela implique de travailler sur différents aspects tels que la physique du jeu, l’intelligence artificielle des personnages non-joueurs, les graphismes, et l’interface utilisateur. Maxime, un développeur indépendant, décrit son métier comme étant extrêmement varié, nécessitant une grande créativité pour créer des mondes et des univers captivants, ainsi qu’une capacité à résoudre des problèmes complexes pour que les fonctionnalités du jeu fonctionnent comme prévu.

Une journée type pour un développeur de jeux vidéo peut varier considérablement en fonction de l’étape du projet sur lequel il travaille. Les tâches peuvent aller de la programmation pure à des réunions avec l’équipe de design pour discuter de la mise en œuvre de nouvelles idées, en passant par le test de fonctionnalités récemment développées. Les développeurs travaillent souvent en équipe et doivent donc être capables de communiquer efficacement avec les autres membres du projet, tels que les designers, les artistes, et les testeurs.

Formation : quelles études faut-il faire pour devenir développeur de jeux vidéo ?

Pour devenir développeur de jeux vidéo, plusieurs chemins sont possibles. Maxime mentionne l’existence d’écoles spécialisées dans le jeu vidéo, comme Supinfogame, qui offrent une formation dédiée et peuvent faciliter l’entrée dans le milieu professionnel, notamment dans les grands studios. Cependant, il souligne également l’importance de choisir soigneusement son école en raison de la forte concurrence et du risque de formations de qualité inégale.

Peut-on devenir développeur de jeux vidéo en autodidacte ?

En parallèle, il est tout à fait possible de devenir développeur de jeux vidéo en tant qu’autodidacte. L’industrie du jeu vidéo valorise beaucoup les compétences pratiques et un portfolio solide. Les ressources en ligne, les tutoriels, les forums dédiés, et les moteurs de jeu avec des licences gratuites ou peu coûteuses comme Unity ou Unreal Engine permettent à ceux qui sont motivés d’apprendre par eux-mêmes et de commencer à créer leurs propres jeux. Participer à des game jams, des événements où les développeurs se réunissent pour créer un jeu en un temps limité, est également une excellente façon de pratiquer ses compétences, de se faire un réseau et de montrer son travail.

Salaire : comment un développeur de jeux vidéo gagne-t-il sa vie ?

Un développeur de jeux vidéo peut gagner sa vie de plusieurs manières, en fonction de son statut (salarié dans un studio, indépendant, ou freelance) et de la taille du studio ou de l’entreprise pour laquelle il travaille.

  • Dans un studio de jeux vidéo : les développeurs salariés bénéficient d’un salaire fixe. La rémunération varie en fonction de l’expérience, de la spécialisation, de la localisation géographique du studio, et de la taille de l’entreprise. Maxime souligne que, bien que travailler dans l’industrie du jeu vidéo soit passionnant, les salaires peuvent être inférieurs à ceux d’autres secteurs de la programmation en raison de la forte concurrence et du grand nombre de candidats par rapport aux postes disponibles.
  • En tant qu’indépendant ou à la tête de son propre studio : les développeurs indépendants ou ceux qui dirigent leur propre studio gagnent leur vie en vendant leurs jeux sur des plateformes de distribution numérique, par le biais de campagnes de financement participatif, ou en obtenant des subventions et des aides. Cependant, comme le souligne Maxime, réussir en tant qu’indépendant est particulièrement difficile en raison de la forte concurrence et du marché saturé. Certains développeurs indépendants commencent par créer des jeux plus petits ou travaillent en tant que freelancers sur d’autres projets pour financer leurs créations plus ambitieuses.

Reconversion : peut-on se reconvertir quand on est développeur de jeux vidéo ?

Oui, il est tout à fait possible de se reconvertir quand on est développeur de jeux vidéo. Les compétences acquises dans ce domaine, telles que la programmation, la résolution de problèmes, la gestion de projet, et le travail en équipe, sont transférables à de nombreux autres secteurs. Maxime mentionne que, bien que l’industrie du jeu vidéo soit passionnante, elle peut aussi être exigeante et ne pas toujours offrir une stabilité à long terme. Ainsi, certains développeurs choisissent de se reconvertir dans des domaines plus traditionnels de la programmation ou du développement logiciel, où les compétences techniques sont très recherchées.
Les développeurs de jeux vidéo peuvent également se tourner vers l’enseignement, partager leur expertise en devenant formateurs dans des écoles spécialisées, ou contribuer à la communauté en créant des tutoriels et des cours en ligne. D’autres choisissent d’explorer des secteurs émergents comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée, ou l’intelligence artificielle, où leur expérience en création de mondes virtuels et en interaction utilisateur peut être particulièrement précieuse.

Témoignage d’un programmeur de jeux vidéos : on a interviewé Maxime, fondateur de Exogate initiative !

On a interviewé Maxime, développeur de jeux vidéo dans la vidéo ci-dessous ! Si la vidéo vous plait, partagez-la autour de vous (et laissez nous un petit commentaire, on adore vous lire !)

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Métiers similaires

MÉTIER ASTRONAUTE : anecdotes de l’espace, vie sur l’ISS et Mars 500

MÉTIER ASTRONAUTE : anecdotes de l’espace, vie sur l’ISS et Mars 500

Devenir ostéopathe : les études, le salaire… Céline nous parle ostéopathie !

Devenir ostéopathe : les études, le salaire… Céline nous parle ostéopathie !

MÉTIER HACKER: devenir hacker éthique en 2020, les notions de black hat, white hat, penetration test

MÉTIER HACKER: devenir hacker éthique en 2020, les notions de black hat, white hat, penetration test