Miguel et moi (Camille) nous sommes rencontrés il y a 4 ans dans un espace de coworking. Chacun de notre côté, nous avons lancé des projets, créé des sociétés, rejoint les projets d’autres personnes, tout arrêté, recommencé… Bref, nous avons sans cesse tenté de nous réinventer professionnellement, toujours à la recherche d’épanouissement, de fun, de choses à apprendre, d’argent aussi un peu, de rencontres…

Ce nouveau projet nous l’avons pensé, travaillé, lancé ensemble !
Un projet en cohérence avec nos caractères, nos valeurs et nos compétences.

Je vous en dis un peu plus sur nous :

Tous seuls pour l’aventure ?

Rarement ! La meilleure partie de ce projet, ce sont les rencontres et le travail en synergie.
Ainsi, Lucie (la chérie de Miguel) a réalisé notre logo et la charte graphique, JB (mon chéri) a composé la musique de nos vidéos, nos copains de coworking nous ont aidé à rencontrer les professionnels avec lesquels nous avons tourné les premières vidéos… Bref, c’est presque une histoire de famille !

Nos (sales) caractères

Je pourrais détailler le caractère de Miguel et le mien. Mais quel intérêt puisque nous travaillons en binôme sur ce projet ! Alors, je vous donne nos traits de caractère en vrac. Ils peuvent correspondre à l’un de nous ou aux deux.

Timide. Déteste perdre aux jeux de société. Toujours en quête de nouvelles choses à apprendre. Grand voyageur. Energique. Anticonformiste. Accro au sport. Sensible. Tournesol dans une autre vie (cours en terrasse dés qu’il y a un rayon de soleil). Bienveillant. Joyeux. Créatif. Bavard. Karaoké Queen. Et impulsif.

Nos valeurs

  • Je regrette de ne pas avoir eu le courage de mener une vie en restant fidèle à moi-même, plutôt que la vie que les autres attendaient de moi.
  • Je regrette d’avoir travaillé autant.
  • Je regrette de ne pas avoir eu le courage d’exprimer mes sentiments.
  • Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.
  • Je regrette de ne pas m’être permis d’être plus heureux

Ces 5 points, ce sont les 5 plus grands regrets des personnes en fin de vie (d’après Bronnie Ware, infirmière en soins palliatifs).

Et bien ça résume bien notre vision des choses : tout donner, tout tenter, tout tester pour ne rien regretter (et oui ça ressemble à des paroles de JJ Goldman).

C’est presque une histoire de famille !

Le projet Maintenant j’aime le lundi

Avant toute chose, petit rappel :
35 heures x (52 semaines – 5 semaines de congés payés) x 43 années.
70 735 heures.

Voilà c’est tout.
On n’a pas du tout envie de gâcher ce temps à faire un job qui ne nous comble pas.

Et vous ?