Vous le savez maintenant, chez Maintenant j’aime le lundi, on teste tous les métiers qui nous font envie ! Tous, et on ne se refuse rien ! L’automne nous a inspiré : c’est parti pour 3 semaines de découvertes autour des métiers créatifs et du design ! Cette semaine, nous commençons cette série avec le métier d’imprimeur !

Jusqu’à il y a quelques temps, pour moi un imprimeur, c’était une personne qui imprimait des rapports de stage et des mémoires étudiants et qui les reliait avec le petit machin à spirales en plastique. Oui mais ça, c’était avant !

Si je vous dis dorure à chaud, gaufrage, galbé, foulage, letterpress, découpe et contre-collage… ça vous parle ? Non ? C’est normal !

Miguel et moi sommes allés à la rencontre de deux imprimeurs hors du commun, dans leur imprimerie à Bordeaux Eysines : l’atelier Bulk. Yann et Florent ont pris le parti de mettre un coup de jeune (et joli) sur le métier d’imprimeur. En effet, chez eux, pas d’impression numérique ou d’offres à 30 euros les 100 cartes de visite… Non chez eux, on travaille sur des presses Heildeberg (de vieilles imprimantes manuelles qui datent des années 1940’ aux 70’), on imprime sur des papiers teintés dans la masse, avec de beaux grammages (ils proposent pas moins de 25 000 références de papier… de quoi trouver son bonheur !), on prend le temps de tester, de recommencer, de réfléchir à la meilleure manière de produire la création la plus belle possible. Une philosophie très différente des imprimeries plus traditionnelles.

Quel est le salaire d’un imprimeur ?

A quoi ressemble le quotidien dans une imprimerie ?

Concrètement, comment se passe un projet ?

Comme d’habitude, nous nous sommes laissées guidés par un professionnel passionné et passionnant et nous avons posé toutes les questions que nous inspirait le métier d’imprimeur !

Mon debrief

Bon, sur le papier (sans mauvais jeu de mots :D), découvrir le métier d’imprimeur n’était pas le rêve de ma vie. Mais. MAIS ! Quelle fraicheur de rencontrer des entrepreneurs qui se sont lancés dans un secteur, à priori pas sexy-sexy, et qui ont su en faire un métier d’art. Comment ? En transformant un métier « d’exécutant » en métier de conseil et d’accompagnement.

Résultat ? L’atelier Bulk travaille avec des clients ultra haut de gamme, en France (Paris pour l’essentiel et à l’étranger). Les deux imprimeurs bordelais ont réussi à se faire un nom, en à peine quelques années, grâce à leur techniques pointues, leur rigueur et leur savoir-faire vaste et maîtrisé, de la dorure à chaud à la découpe laser.

Le backstage

Les personnes qui ont visité cette page ont entré les requêtes suivantes sur leur moteur de recherche : Métier créatif – Métiers artistiques – Imprimeur Bordeaux – presses Heildeberg – dorure à chaud Bordeaux – gaufrage, letterpress Bordeaux – Imprimerie haut de gamme – foulage – dorure – imprimeur découpe et contre-collage – impression typographique – imprimerie Bordeaux – découpe laser – Original Heildeberg – marquage à chaud – techniques papiers contrecollés – dorure sur tranche Bordeaux – papiers teintés masse Bordeaux .